Archives de Tag: diététique

regime low carb : update (2)

J’ai atteint un poids qui me convient, aux alentours de 68 kilos (ma balance n’est pas fiable), avec un indice de masse corporelle entre 25 et 26. J’ai maintenu ce poids sur la durée. Et modifié mes habitudes alimentaires sur le long terme. J’ai refait récemment des analyses sanguines et les résultats sont bons. Je n’ai pas de cholestérol, même si je mange assez gras.

Je continue de manger nettement moins sucré que la moyenne.  J’évite au maximum de consommer du sucre pur, surtout dans les boissons. Je continue à avoir du stévia sur moi, je sucre presque toujours mes thés et cafés avec cet édulcorant s’ils sont nature. Par contre, je prends souvent des cafés crème sans sucre. Au début de ce changement alimentaire, j’ai tellement souvent pris des cafés viennois, que je n’ en ai plus du tout envie. Je ne bois quasiment plus de jus de fruit. De temps à autre, je bois des Schorle: ces boissons suisses allemandes qui mélangent de l’eau minérale avec du jus de fruit et de l’eau minérale  (la proportion de jus de fruit est généralement entre 30 % et 50 %). Ici, je n’en trouve qu’à la pomme. Je bois aussi parfois du coca ou du rivella light …même si je me doute bien que c’est pas du tout top, rapport à l’aspartame.

Pour les en-cas, je continue à prendre des noisettes, des noix ou des amandes. Du chocolat très noir aussi. Je mange tous les fruits et tous les légumes (sauf les endives vapeurs : mais qui peut bien aimer ça ?)

Je mange très peu de riz et de pommes de terre.  Je mange aussi plus de légumineuses, dont l’indice glycémique est toujours bas. C’est mon fast-food perso : une boîte de haricots noirs, borlotti ou rouge, je rince bien l’eau, je mets dans une casserole avec une bonne quantité de beurre, éventuellement du persil et voilà. Ça prend 5 minutes. Je mange des pâtes, souvent complètes, mais pas toujours.

Il y a des trucs que je ne fais plus. Le hareng au petit-déjeuner, ça ne me dit plus rien.  Mais c’était au départ un choix personnel (un amour du hareng, legs d’un amour hollandais) : pas du tout une obligation pour un régime pauvre en glucide ! Je mange des fois du pain au petit-déjeuner, ça dépend. Mais jamais de la baguette ou du pain de mie. J’ai enfin compris comment faire du pain maison mangeable (après des années de vains efforts). Je privilégie la farine d’épeautre, dont le pain a un indice glycémique faible.

Je bois très peu d’alcool, depuis toujours. Il doit être possible de maintenir un poids stable en consommant un verre de vin par jour (en tant que femme) ou deux (en tant qu’homme), mais un régime pauvre en glucide est totalement incompatible avec la consommation régulière de bière. La bière a un indice glycémique de 130, soit plus que le sucre nature !

En conclusion, il semble bien que je sois tirée d’affaire, question poids.Déjà deux ans et pas de reprise, pas d’effet yo-yo. Pas de restriction calorique.

Autour de moi pourtant, je ne peux que constater que l’épidémie d’obésité gagne chaque jour du terrain.
Mais pas chez tout le monde. Pas chez les plus riches que nous. Ou en tout cas, dans des proportions bien moindres. Les enfants du ciné-club que fréquente mon fils et ceux de sa cour de récré, ils n’ont pas le même tour de taille, y’a pas photo. Il adore ce ciné-club, tant mieux pour lui. Moi j’aime beaucoup moins l’attendre à la sortie. Je me sens mal habillée, en décalage.

Alors je continue de m’intéresser à l’alimentation. J’ai ouvert un autre blog : http://obesitemalnutrition.wordpress.com. Il est consacré exclusivement à l’alimentation, au surpoids et à l’obésité. J’y rends compte de mes lectures sur le sujet. J’y explore notamment l’hypothèse selon laquelle l’obésité est une des formes de la malnutrition.

Cholestérol au beau fixe

Je vous parler tantôt de mon régime, type Atkins après ma lecture du livre de Gary Taubes. Je le poursuis. Suite à la très vive inquiétude de ma mère, je me suis fait faire un check up sanguin. Résultat : nickel chrome. Pour le cholestérol, je suis à 2.3 ou 2.4 ou qqchose du genre. En tout cas très loin de la barre fatidique des 5.  Ma mère, qui est mince et suit à la lettre la doxa nutritionniste (elle fait tout juste suivant les conseils anti-cholestérols de doctissimo, par exemple) est à 7….

J’y connais pas grand chose, alors j’ai insisté : « je suis proche de la valeur limite ou bien ça va ? ». « Non, non, c’est très bien comme ça, vous êtes loin de la limite. »

2 conclusions possibles : soit j’ai une physiologie très particulière, soit il y a quelque chose d’erroné dans les conceptions habituelles de l’alimentation et de son incidence sur le taux de cholestérol. Ma mère DEVRAIT avoir un cholestérol normal, je DEVRAIS avoir un cholestérol trop élevé. C’est l’inverse.

J’ai cru mourir….mais non

J’ai cru mourir dimanche. En fait, c’était une (somme toute) banale migraine ophtalmique. Première panique quand je n’ai plus vu clair, 2ème panique quand la secrétaire de l’ophtalmo m’a dit qu’il faudrait peut-être faire des examens complémentaires. Au final, non.
Cause probable de cette migraine ophtalmique ? Manque de magnésium. Le magnésium est présent dans les céréales (que je ne consomme plus) dans le poisson et les fruits de mers (que je n’ai sans doute pas assez consommé) et dans le sel de mer (si j’ai bien compris).
Je suis toujours mon régime low carb mais j’avais arrêté de boire du bouillon (conseillé par Gary Taubes). Je me remets au bouillon, je prends les compléments de magnésium prescrits par le médecin, je prends du chocolat noir à 85 % en fin d’après-midi. L’ophtalmo n’avait pas du tout l’air de penser qu’il serait souhaitable que j’interrompe le régime. En fait, mon cas n’avait pas l’air de le passionner beaucoup. « Oh, si vous avez une migraine opthalmique tous les tremblements de terre, c’est sans aucune séquelle ».

En résumé : le bouillon dans un régime low carb, c’est PAS facultatif ! Mon dieu la trouille que j’ai eue !

Egoïsme alimentaire

Depuis quelques semaines, je me suis lancée dans un régime, ou plutôt une modification drastique de mon alimentation commençant par un régime alimentaire de type Atkins, c’est-à-dire un régime extrêmement pauvre en glucides et riche en  graisse et en protéine. Pas de sucre, pas de farine, pas de pomme de terre, pas de pâtes, pas de pain, pas de fruits ou presque.

J’ai lu «Fat – pourquoi on grossit» de Gary Taubes (version française parue en 2012, Thierry Souccar Editions).  Je me suis dit : peut-être qu’il y a quand même un espoir tangible.
J’ai commencé un régime basé sur ses recommandations, mes proches se sont inquiétés du « déséquilibre alimentaire » induit, je me suis un peu inquiétée aussi, j’ai consulté des sites divers, le blog de Gary Taubes, j’ai regardé des vidéos sur Youtube, envisagé de consulter mon médecin. J’ai continué mon régime. Je me suis achetée une balance. J’ai parlé régime avec des copines, découvert que plusieurs y étaient, avec des journées à 1’000 -1’300 calories. «- Ça me semble vraiment peu», ai-je osé. «Non, non, ça marche – il y a deux ans, j’avais déjà beaucoup perdu avec ça». Au ton, je bats prudemment en retraite, avec en tête des idées moroses, comme le taux d’échec des régimes hypocaloriques (95 % à 5 ans, semble-t-il).

«- C’est un régime pour maigrir ou pour autre chose ?» m’a demandé une collègue, interloquée. «-Pour maigrir.» Et ça marche ! J’ai perdu 5 kilos en mangeant du bacon et 2 œufs chaque matin, de la charcuterie, du saumon, des harengs crus,  du gruyère, des côtelettes d’agneaux etc. Lire la Suite →

Not This Song

A storytelling site about dual diagnosis recovery

The Beggar's Bakery

"Christianity is one beggar telling another beggar where he found bread" - D. T. Niles

La vie est saine

Besoin d'une vie équilibrée et active.

Clair et Lipide

...et les mots pour le dire arrivent aisément ~ Sylvain

Maigrir Revivre

Blog de Speedy

Claire Parent

Techniques de communication et manipulation psychologique

Blog Maigrir

Une réflexion personnelle.

Danny Mansmith

picture diary

womanwithafish

sue stone textile artist