Archives de Tag: divertissement

La paix des morts

6 juin 44, le débarquement sur les plages de Normandie. Ces plages transformées en charnier ce jour-là.

Mon grand-père était pasteur, aumônier dans les troupes britanniques. Séparés des siens, soumis au secret le plus total pendant tout la longue préparation du débarquement. Mon grand-père a encouragé ces hommes promis au sacrifice. Il a sans doute communié et prié avec eux. Qu’a-t-il bien pu leur dire ? Sur quels versets ?

Les hommes ont débarqué, lui avec, dans la deuxième vague. Il a survécu. Il a enterré tous les hommes qu’il a pu. Les fragments de corps. Tout. Tout ce qui avait sans doute été un homme.

Lire la Suite →

Publicités

Broderie : lexique français/anglais

J’aime la broderie.  Surtout la broderie traditionnelle. Je suis autodidacte, j’apprends par les livres, mais aussi et surtout via youtube et toutes ces aimables dames qui expliquent comment faire les points. Comme elles ont tendances à être anglophones, je me suis dit qu’un lexique de broderie français/anglais vous intéresserait sans doute. Histoire de partager ce savoir si patiemment acquis….
En dessous du lexique des noms de points, j’ai aussi mis quelques autres termes relatifs à la broderie.

Les points /Stitches

point d’arête : fishbone stitch
point arrière : back stitch
point avant : running stitch
point de Bologne:  couching stitch
point de bouclette: lazy daisy stitch
point de bourdon (=passé plat) : satin stitch

point de chaînette : chain stitch
point de chaînette cablée : cable chain stitch
point de chaînette surjeté : whipped chain stitch Lire la Suite →

Télé vol de vie

Dans l’éducation de mon fils, il y un avant et un après « TV Lobotomie : La vérité scientifique sur les effets de la télévision » de Michel Desmurget (Editions Max Milo, 2011, 19.90 euros, 38.20 CHF).

AVANT, je pensais que ce qui importait était qu’il ne regarde « pas trop » la télé et une heure par jour me semblait raisonnable. Je pensais aussi que la qualité importait, j’y veillait et j’avais la conscience tranquille plus du temps à moi – ou plus souvent du temps pour faire du ménage vite fait en ayant la paix.

PENDANT, j’ai lu le livre d’une traite et, avec effroi, des passages du genre :

 » La télé exerce une fonction fortement nocive sur le développement (et le vieillissement) cognitif, le sommeil, la réussite scolaire, la santé, l’agressivité, la sociabilité intra et extra-familiale. Bien qu’il existe de (rares) bon programmes, il n’y a pas de « bon usage » du petit écran. En effet, lorsque celui-ci est accessible, les gens l’allument de manière syncrétique et ne parviennent pas (sauf cas très exceptionnels) à cibler précisément leur consommation. Cela est particulièrement vrai des enfants et adolescents qui très tôt se retrouvent exposés à des émissions totalement inadaptées. » (p.246) Lire la Suite →

Décembre

La fin de l’automne,
la lumière basse,
le début du froid.

Le tricot, le thé aux épices.
Les matins gris,
les après-midi courts.

Nous attendons Noël.

Fascination morbide ?

Enfant, j’amenais un livre quand je craignais de m’ennuyer. Aujourd’hui, les enfants amènent une PSP et autres jeux électroniques, ou squattent le smartphone de leurs parents. Tous n’en ont pas, bien sûr. On assiste alors à cet scène un rien surréaliste d’une dizaine d’enfants pratiquement silencieux: il y en a 2 ou 3 qui « jouent » et les autres qui font la queue, en attendant de pouvoir accéder au précieux sésame. Ils ont tous les yeux rivés sur les écrans et  les pixels lancent de hargneux « take that !, take that ». L’autre jour, il leur a fallu plusieurs heures avant de réaliser que peut-être, ils pouvaient se mettre à se parler et à jouer pour de bon.

Je vais déclarer ma maison interdite aux zombies. Y’en a marre ! Pourquoi devrions-nous laisser l’industrie endommager nos enfants à ce point ? Et est-ce vraiment un hasard si c’est plutôt les enfants des familles en difficulté sociale qui sont les mieux équipés ?

100 % divertissement, 0 % info

Déjà regardé une émission type 100 % foot ? Et bien on aime ou on aime pas -pas dans mon cas- , mais la qualité y est.
Avis croisés, information recoupée, temps d’antenne conséquent, pluralité des points de vues, mines concernées et sérieuses, re-visionnage des moments clés, images d’archives à foison. Bref, une information de qualité. Je ne comprends pas pourquoi il faut avoir l’air si soucieux en anlaysant des enjeux bien secondaires et aux conséquences fort limitées pour la population hors supporteurs – mais bon, tant mieux pour tous ceux que le foot passionne.

Mais pourquoi, pourquoi les informations télévisées ne correspondent-elles pas – même de loin – à ce standard de qualité ? Pourquoi cette brièveté ? Cette succession ultra rapide d’évènements sans rapports les uns avec les autres ? Pourquoi cette absence de points de vues contrastés ? Pourquoi ce besoin de faire de l’info un spectacle ? du divertissement ?

Pourquoi les gens « ne peuvent pas comprendre » la complexité des événements mondiaux (type crise de l’euro) et donc on leur refourgue des explications pré-machouillées / type fast food et pourquoi le moindre commentaire de footeux est jugé suffisamment complexe pour être analysé sous toutes ces coutures ? Et pourquoi on nous rabâche les résultats de foots  aux journaux télévisés alors que les supporteurs ont déjà pléthore d’information à disposition ?

Qu’est-ce que cela dit des médias en tant que contre-pouvoir ? Qu’est-ce que ça dit de notre démocratie ?

Not This Song

A storytelling site about dual diagnosis recovery

The Beggar's Bakery

"Christianity is one beggar telling another beggar where he found bread" - D. T. Niles

La vie est saine

Besoin d'une vie équilibrée et active.

Clair et Lipide

...et les mots pour le dire arrivent aisément ~ Sylvain

Maigrir Revivre

Blog de Speedy

Claire Parent

Techniques de communication et manipulation psychologique

Blog Maigrir

Une réflexion personnelle.

Danny Mansmith

picture diary

womanwithafish

sue stone textile artist